Proches de Maman…

De : D’ C.
A : Matt
11 octobre 2013 – 10-21

Bonjour Matthieu,
[…]
On a été voir ta mère avec V’ mardi on n’a pu discuter un peu avec elle et j’avais aussi appelé ton père avant d’y aller.

C’ S. a été la voir hier, elle était très fatiguée et souhaitait dormir.

Dans l’attente de ton appel.

D’

27 octobre 2013 – 06:35
Son enveloppe charnel nous a quitté, mais elle sera toujours vivantes dans notre mémoire. On avait abordé le sujet de la mort quand nous avons été la voir mardi, je lui ai dit ma façon de voir la fin de notre séjour sur terre en lui disant que nous laissons toujours une trace (génétique, affective, mémorielles….) dans le cœur des personnes qui nous sont proches. Elle m’a dit avoir aimé ma façon d’aborder cet instant inéluctable pour tous.
Bon courage pour les jours à venir.
D’

12 novembre 2013 – 07:40
Ton Papa
On avait justement l’intention de lui proposer de venir manger à la maison cette semaine.

Comme c’est le cas lors de la perte d’un proche, Les phases de deuils sont penibles à vivre, il faut se reconstruire.

A+

12 novembre 2013 – 14:27
On ne peut malheureusement plus rien pour ceux qui sont partis.

Il faut consacrer son attention à ceux qui restent et regarder devant nous.

Ton père vient manger à la maison vendredi midi avec les S’.

A+

De : C’ et D’
A : Matt
27 octobre 2013 – 07:34

bonjour Matthieu, nous apprenons la terrible nouvelle et même si vous étiez conscients de la gravité de l’état de ta maman , nous imaginons le choc que c’est pour vous .Toutes nos pensées sont avec vous ,soyez assurés de toute notre amitié en ces moments difficiles.

C’ et D’

2 novembre 2013 – 09:44
Bonjour à vous ,je t’envoies la lettre que j’ai lu au nom de notre bande de copains , nous pensons bien à vous et vous embrassons très fort.

C’ et D’

https://mamannnnnnn.wordpress.com/hommages-posthumes/lectures

19 novembre 2013 – 11:28
Matthieu, tu excuseras le retard de ma réponse ,mais il me fallait le temps pour trouver les mots qui pourraient « peut-être »apaiser ton chagrin .

Tu as raison d’écrire ,c’est un moyen d’évacuer l’indicible,tout plutôt que de garder en soi l’incommensurable peine .Je te joins une lettre qui, je l’espère, t’aidera.

affectueusement

De C’
19 novembre 2013 – 12:57

Matthieu,

C’est avec beaucoup de réflexion et après plusieurs jours après ton mail , que je me décide à t’écrire ces quelques lignes qui te sont adressées personnellement et que je t’ envoies en pièce jointe car je ne souhaite pas que tous y accèdent. Cette lettre ,tu la liras , l’imprimeras , la reliras ou la jetteras , toi seul décideras.

[…]

Si je te livre ces moments de ma vie , c’est pour te dire que toi aussi tu trouveras la force de continuer ,toi aussi tu retrouveras la force de rire ,de te souvenir sans peine.

Ta maman n’a pas voulu te faire vivre les affres douloureux de sa maladie comme elle avait vécu ceux de sa mère,la laissant traumatisée à vie ;elle a voulu te protéger ainsi que ton frère le plus longtemps possible de l’horrible réalité et elle vous a donné le change aussi longtemps qu ‘elle a pu ,pour vous préserver , parce qu’elle savait combien c’est impossible à porter par des enfants .Elle a essayé de tenir le plus posible pour profiter de vous tous ,elle s’inquiétait pour toi , savait tes questionnements , tes difficultés à trouver ta place dans la vie ,elle voulait que tu t’apaises , que tu trouves un équilibre ,ta voie , le bonheur tranquille d’une vie d’adulte .Elle a essayé comme elle a pu de t’accompagner dans tes tâtonnements ,ta quête d’idéal, elle n’aurait pas souhaiter te voir t’abîmer dans les affres de la douleur, même ,si c’est un passage obligé pour faire son deuil(mot horrible) .Elle reste à jamais en toi , dans ton coeur , dans ta chair, dans ta mémoire , et tu verras qu’elle t’accompagneras dans tout ce que tu entreprendras, puisque à chaque moments de ta vie tu te diras »elle aurait aimé ça » , « elle aurait pensé ça » , « elle m’aurait dit ça », « elle aurait ri de ça ».Tu dois sortir de ce puit de douleur parcequ’elle n’aurait pas voulu t’y voir tomber, tu dois continuer et recommencer pour toi , … pour les tiens et pour elle .
Matthieu , j’espère que ces lignes t’aideront à traverser ces moments difficiles ,mais sache que je suis disponible pour toi et les tiens pour atténuer ta peine , pour l’écouter , même si les mots restent vains . Chacun se trouve seul face à son chagrin ,la perte de quelqu’un aussi cher cause une blessure éternelle que seul le temps cicatrisera.

Je t’embrasse très fort

C’

21 novembre 2013 – 14:12
Pensées

bonjour Matthieu,

cette lettre que je t’ai écrit , relatant un vécu personnel, je te l’ai adressée pensant que de savoir qu’une autre personne avait vécu cette perte atroce, avait eu les mêmes interrogations,pouvait t’aider dans ton acceptation de l’irrémédiabilité des choses et notre incapacité a changé les évènements.Je ne sais si cette narration a un intérêt quelconque pour d’autres .

[…]

En aucun cas la présence d’un enfant ne doit se substituer à la volonté propre de chacun à trouver la corde qui l’aidera à remonter le gouffre du désespoir. Le rôle de parent est une tâche ,ô combien ,difficile et ,même en voulant faire pour le mieux, il est impossible de faire des erreurs.Bien souvent nous en prenons conscience bien des années après .

Quant aux réactions de chacun et de tous ,elles sont le reflet de la difficulté de dire ,d’exprimer la douleur devant l’incapacité à maitriser des situations rendues difficiles puisque touchant l’affect et non plus la raison.Comme je te le disais , chacun est seul face à son désarroi, son incapacité à changer le cours de la vie . cela peut rendre triste , mélancolique ou agressif ,mais à chaque fois

il faut excuser les personnes qui se trouvent transformées par la dureté de ce qu’elles ont à vivre à un moment précis de leur existence.

Je souhaite que tes projets d’écriture trouvent le succès que tu en attends et que ta vie personnelle soit belle et heureuse .

affectueusement

C’

De : A’ et R’
A : Matt
12 novembre 2013 – 12:18

[…]
Bon courage Matthieu,c’est terrible l’absence définitive…mais il faut en passer par là…tôt ou tard. Et c’est toujours trop tôt pour ceux qu’on aime Je t’embrasse A’

15 novembre 2013 – 11:28
[…]
Nous espérons que tu vas au mieux,et nous t’embrassons
A’ R’

23 novembre 2013 – 11:44
Chagrin

Cher Matthieu

Comme on comprend ton chagrin et ton désarroi.Il est si difficile d’accepter l’inéluctable. Le seul réconfort c’est de se dire que chacun a fait ce qu’il a pu pour que tout soit fait au mieux. Quant au côté médical il faut se dire aussi que les médecins ne sont que des hommes,donc faillibles. Un ami médecin au SAMU a l’habitude de dire que la médecine est une science bien inexacte.

Il est normal d’être ravagé par le chagrin quand on perd un être cher. Le seul remède est de laisser faire le temps : la peine va en s’atténuant et il faut aussi penser à tous les bons moments passés ensemble. L’autre jour, ton papa est venu manger une soupe avec nous et on s’est rappelé,entre autres, que Christine avait passé avec nous la journée d’enregistrement quand R’ s’était présenté au jeu « Question pour un champion ». Et il y en a eu,des bons moments ensemble!!!!

Quand tu passeras dans le coin, cela nous fera plaisir de te voir,si tu as le temps. En attendant,nous te souhaitons bon courage. Prends soin de toi. Nous t’embrassons A’ R’

7 décembre 2013 – 17:35
Bonjour Matthieu

Toujours dans l’action et la polémique notre Matthieu!!!!

Chez nous c’est beaucoup plus calme.

Ce matin j’ai vendu des confitures sur la place de la mairie au profit du téléthon et demain nous allons à Paris avec le service culturel……(expo Braque au Gd Palais)

C’S. était avant-hier à B’. Nous sommes allés au cimetière et le soir nous avons invité ton papa à manger une soupe avec nous.

Quant à R’ il se paye depuis qqs semaines une bonne sciatique bien invalidante….mais il fait avec…..Lundi il commence des séances de rééducation du dos….Wait and see!!!

On t’embrasse A’ R’

De : P’ B.
A : Matt
11 novembre 2013 – 17:51

Hello Matt,

Ton Papa
je ferai le maximum pour le voir! Peux-tu me donner son numéro de mobile et son mail STP ,que je puisse le contacter avant.

Très beau ton message.

Bises affectueuses

P’

De : M’D.
A : Matt
16 novembre 2013 – 10:12

Bonjour Matthieu

Samedi matin. Matinée reservee habituellement à l’entretien de la maison après 1 bonne semaine de travail. Ce matin j’ai laissé chiffon et aspirateur et me suis posée pour lire tous les messages et pensées que tu as écrits depuis septembre et que tu as bien voulu me communiquer.

Je suis très émue et touchée par tout ce que tu as écrit.

Nous avons tous été affectés par le départ trop rapide de ta mère. La vie est ainsi faite. Personne ne peut rien face à la maladie, à la mort.

Même si je comprends combien c’est difficile à vivre pour toi , tu dois passer à autre chose. Inutile de penser à ce que l’on aurait du faire ou ne pas faire par rapport à la personne disparue . On ne peut revenir sur le passé. Il ne faut garder en tête que les bons moments.

La vie continue et si elle te voit de la haut, elle préférerait te voir foncer dans tes projets, rire et t’amuser comme on doit le faire à ton âge plutot qu’à regarder le passé. !

Regarde devant toi Matt, accroche toi à tes proches et ne ressasse pas le passé.

Facile à dire, mais je sais un peu de quoi je parle car Y’ a perdu sa mère alors qu’il n’avait que 21 ans. Difficiles épreuves de la vie, mais il ne faut pas baisser les bras, il faut se relever et continuer!

Bien amicalement

Gros bisous et bon courage,

M’

De : D’B.
A : Matt
4 novembre 2013 – 23:03

Bonsoir Matthieu,

J’aimais bien votre mère, mais je n’ai joué que 2 ou 3 fois avec elle, notamment dans « Commissaire B’ ».
Pour l’article du Courrier C’, j’ai mis cette photo que je vous joins, elle date de la fête de la J’ 2008. Le lendemain de la parution de l’article de 2008, elle m’avait téléphoné pour me dire qu’elle se trouvait belle sur la photo. Alors quand il m’a fallu choisir une photo pour illustrer l’article du dernier Courrier C’, j’ai immédiatement repensé à cette photo…

De : G’N.
A : Matt
28 octobre 2013 – 23:49

Désolé, Matthieu, mais j’habite à 1000km, dans le SO, au pied du Tourmalet. Je penserai néanmoins beaucoup à vous, et surtout à toi car c’est dur de perdre sa mère. Pour ma part je ne l’ai pas encore « digéré » 30 ans après avoir perdu la mienne.

Avec toute mon affection.G’

27 octobre 2013 – 20:32
Bonsoir Matthieu,

Malgré le laconisme de ton mail, je suis touché par la nouvelle car j’ai bien connu tes parents. Je compatis à ta peine.Transmets mes condoléances et ma sympathie à ton père. Il serait, peut-ètre, préférable, s’il a une adresse mail que je le fasse moi-même.

Que deviens-tu? Quelques lignes de ta part me feraient plaisir. Amicalement. G’N.

De : C’P.
A : Matt
27 octobre 2013 – 10:35

mon cher Matthieu,

je me tenais au courant de l’évolution de la maladie de ta maman et je sais qu’il y a quelques jours tu es venu et resté avec elle… je me suis donc douté que sa fin n’etait pas loin… je t’épargnerai tous les poncifs du genre « c’est meiux ainsi , elle ne souffre plus …. » etc… Comme le dit Truffaut « je sais que la vie est dégueulasse… » Il faut faire avec et je te souhaite tout le courage nécessaire pour endurer cette terrible épreuve.
Avec toute mon amitié

C’P.

9 décembre 2013 – 17:43

bonjour Matthieu

tout d’abord toutes mes excuses de ne pas avoir répondu plus tôt…. lorsque j’ai reçu tes emails je me promettais de prendre le temps d’y répondre… et pour avoir ce temps, le temps a passé (!) et tu sais ce qu’il en est des emails : quand on ne repond pas aussitôt ils partent dans les nymbes de l’ordinateur et le temps continue de s’ecouler….
ajoute à cela que durant le mois de novembre nous avons eu de nombreuses animations et spectacles et donc beaucoup de boulot…

Donc tout ceci pour m’excuser mais aussi pour avoir le recul necessaire par rapport a tes projets…

Je ne sais pas où tu en es exactement mais je souhaitais te dire tout de suite […]

Nous en avons beaucoup parle avec m’D. et je pense que la salle de l’atelier théâtre serait la mieux adaptée pour cela.

Je voudrai encore t’assurer de mon soutien moral mais encore une fois je suis obligé d’arrêter cet email pour être a rouen dans 20 minutes! alors maintenant que je t’ai ecrit tout cela, excuse ma façon lapidaire de conclure… momentanement! j’espère que nous aurons l’occasion d’en reparler et de nous revoir…

amicalement
c’P.

De : Y’M.
A : Matt
21 décembre 2013 – 19:50

Bonsoir Matthieu,
Je lis un peu… de temps en temps… ce que tu écris sur ton blog à propos de ta maman…
C’est bien ce que tu fais…c’est une façon pour toi de parler d’elle, de te souvenir
de ton enfance, de ta jeunesse aux côtés de tes parents…
Dans toutes ces évocations, seuls les bons moments (ou presque) résistent au temps,
gravent la mémoire et c’est heureux…
C’est bien tout ce que tu dis; c’est ta façon de penser à elle très très fort…
Moi aussi je pense à Christine, à tout ce qu’on a fait ensemble à l’école D’…
ce sont aussi tous ces moments heureux de création, de travail ou de danse qui me restent à l’esprit
et c’est bien ainsi…
Quand il y avait un coup dur pour l’un ou pour l’autre, on en parlait, on se confiait et ça permettait d’avancer, de repartir.
Tout ceci se passait simplement, sur notre lieu de travail et c’était bien ainsi…
Voilà, chacun, à sa façon, fait son deuil et je pense que tu as trouvé la voie pour faire le tien…
A propos d’une éventuelle journée ou soirée commémorative, il me parait très difficile de rassembler les acteurs
et actrices des danses folkloriques…et que reste-t-il de tout ce qu’on a fait à D’?
Pas grand chose ou même rien, à part ce qui nous reste en mémoire…

Partager ces souvenirs avec vous autour d’un thé dans le jardin de Christine,
cela serait plus intimiste et correspondrait davantage, selon moi, à l’äme de Christine…
Voilà mon sentiment…

Bientôt, je vais retrouver H’ à V’, lui avec ses élèves et moi, en villégiature…
Bien sûr nous reparlerons de Christine, je pense que ça lui fera du bien
car je pense que ce fut pour lui aussi un épisode douloureux.

Avec lui aussi j’ai taillé un bon bout de chemin et quoiqu’il advienne de vos relations familiales, il restera mon ami…
on se comprend bien, on est du même terroir…

Dans peu de jours, je pense que tu retrouveras G’ et sa petite famille, et autour de D’,
j’ose croire que les ondes positives de Christine vous donneront l’énergie de poursuivre chacun votre route dans un amour familial nouveau.

A bientôt Matthieu.
Je t’embrasse.

Y’

Etc…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s