Archives pour la catégorie Parents

26 novembre 2013 – 00:20

J’ai d’un coup le souvenir de Papa à Angers, avec Maman, libre comme un enfant.

L’amour de mes parents, leur complicité, je l’ai particulièrement ressenti en cette promiscuité de camping, à dormir à trois dans la même pièce.

Mon père était presque à sauter sur le lit, amusé, et faisant rire Maman.

Un bon moment, oubliant les études et le temps qui passe.

Publicités

24 novembre 2013 – 16:37

Sur les lieux où l’on était passés avec Maman, lors de ses dernières visites à Paris (en compagnie de Papa bien sur). Jeu de Paume en tête, comme le café bar Sanseveria rue de Rivoli. Un tourbillon d’émotions à repenser à ces moments de joie, malgré la maladie. Maman combattant la fatigue, et le manque de souffle, accompagnée de sa bouteille d’oxygène. Nous savions le temps compté, savourant tout ce qu’il était encore possible de partager. Un condensé d’affect entre nous, déjà bien loin.

22 novembre 2013 – 19:09

Merci encore V.R’ pour ton appel. Cela m’a réchauffé le coeur. Je grelottais un chouia, ma voix quelque peu chevrotante.

Beaucoup de bien, oui, à t’entendre. Une communion simple et naturelle. Ainsi parler avec toi, évoquer des souvenirs de Maman, et tant de choses importantes, notamment avec les copains des parents.

Une pensée également pour la soeur de ton homme, C.(R’). Paix à son âme…

Gros bisou & les tiens

31 octobre 2013 – 17:45

Explosé au moment de saluer les copains des parents. Une embrassade chaleureuse de Catherine, puis chacun(e). Tous les souvenirs remontés, d’un coup.

Comme ce mot « Pondicherry » lu par mon frère, devant l’assemblée, produisant un éclat intérieur, ce retour en arrière immédiat. Lorsque nous écrivions à mon ainé, Maman et moi, sur le Minitel, d’avant internet.

Monté alors près de lui, soutenir sa reprise cathartique, face aux sanglots communs, à revivre le passé, cette fois sans lendemains.

15 octobre 2013 – 17:16

J’ai vécu beaucoup de choses pour mes parents, notamment ma Maman. Et la voir partir, ça change les choses, la donne. Au delà de la souffrance, de l’absence. C’est aussi une remise à plat, en question, de ce qui me fait ou non avancer. Une phase sera nécessaire pour « rebondir », relancer la mécanique.