Hommages posthumes

Pour ne jamais oublier tout ce qu’il y avait dans mes yeux, alors. Toute cette détresse et amertume. Une perdition, un précipice immense. Soudain, abandonné.

20131119-053235.jpg

20131119-053326.jpg

20131119-053352.jpg

20131119-053418.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s