Archives pour la catégorie Ressentir

28 novembre 2013 – 21:17

Cela me fait bizarre, j’étais sur ce podium en septembre, à parler au public. Ce soir, ils ont toutes sortes de problèmes techniques. Faute de préparation, cette fois. Nous avions été plus prévoyants, armés de tests visuels en amont, et de l’avance nécessaire le jour même.

A l’instant, Peter Knapp (en compagnie d’Elene Usdin, bien plus jeune), revisite, entre autre, les débuts de la photo de mode. Une période alors faste pour lui, notamment.

Je me sens comme ému de ressentir de mon fauteuil, ce moment d’intervention, là devant moi, comme en miroir ; mon premier speech réellement assumé, plus d’une heure durant, peu avant ta mort, Maman.

Ce que tu n’as pu observer, déjà bien affaiblie, et enfermée à la clinique.

Du temps à pianoter maintenant, sur mes messages. Deux-trois prises de parole, pour finir, lors du débat, sur la confrontation entre commerce et arts appliqués. Peu importe le micro qui flanche. Je ne lâche pas le morceau.

Et les habituels échanges de cartes ou contacts, avec les artistes et thésards. Avant de rejoindre un repère festif dans le coin, pour se détendre un chouïa les neurones.

Publicités

26 novembre 2013 – 00:20

J’ai d’un coup le souvenir de Papa à Angers, avec Maman, libre comme un enfant.

L’amour de mes parents, leur complicité, je l’ai particulièrement ressenti en cette promiscuité de camping, à dormir à trois dans la même pièce.

Mon père était presque à sauter sur le lit, amusé, et faisant rire Maman.

Un bon moment, oubliant les études et le temps qui passe.

2 octobre 2013 – 23:59

Le fait d’être revenu à Rouen deux trois fois me fait ressentir de la distance avec Paris. Le besoin de se réapproprier ce que je connais pourtant. La santé de ma mère n’y est pas pour rien. Une distance, perte de lien se manifeste, vis à vis de la capitale.