Archives quotidiennes :

5 novembre 2013 – 23:50

Regarde Maman où je suis. J’en ai de la chance.

Publicités

5 novembre 2013 – 23:50

Ca, tu ne le verras pas non plus Maman… Ni un enfant de moi. Cela a failli se faire. C’est mon regret le plus fort, ce qui me blesse le plus. De ne pas avoir pu t’offrir, de moi, cette joie d’être grand mère. J’y ai pensé régulièrement les deux dernières années. Et c’était toujours une douleur, une inquiétude de n’être pas « précoce » pour cela.

Tu l’as eu avec Papa, de mon frère et sa femme. Leurs deux enfants sont magnifiques. J’en suis très heureux. Et cela a nourrit ton bonheur. On le sait.

5 novembre 2013 – 19:54

Maman, t’étais venue à Paris. On avait accompagné ta maladie. Comme tu la vivais dans ta chaire. Avec aplomb, épuisement parfois. Mais ne te plaignant pas. On aurait voulu que tu dises « je veux ça, et ça ». C’était rare, tes demandes. On a fait ce que l’on a pu. Tu n’as pas reçu assez de moi, peut être. Je voudrais reprendre, continuer…