25 octobre 2013 – 18:32

Ambassade d’Italie, moment solennel ; mon père sur le répondeur : « il faut venir, ta mère… ». Dévasté, tétanisé. La peur immense, là, ça y est, de la perdre. Sang glacé, effondré. Le temps arrêté, tout balayé.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s